Interview de Christophe Dénouveaux, une loutre infiltrée

by McDarsh on 26 juillet 2021

Il y a quelques semaines, nous vous avions parlé du démarrage du financement participatif concernant « La Porte d’Ishtar », un jeu de rôle basé sur la mythologie mésopotamienne. 

Alors que la date de clôture du financement (déjà réussi) du jeu arrive à son terme, nous avons pu poser quelques questions à la maison d’édition qui s’occupe du projet. 

Merci d’avoir bien voulu répondre à nos questions !

Coucou La Loutre Roliste ! Peux-tu te présenter pour nos lecteurs ?

Je suis Christophe Dénouveaux, la Loutre déguisée en humain ! Je suis le fondateur et le dirigeant de la maison d’édition et boutique Otternet La Loutre Rôliste et je suis toujours au pwal ! 

Comment as-tu mis le pied dans le jeu de rôle ?

Mon frère m’a fait découvrir le jeu de rôle en 1989. Cela ne me rajeunit pas le pwal ! Depuis, je suis 98% MJ et donc 2% joueur. Une envie de dominer le monde ? Oui, car les Loutres domineront le monde. Un jour.

Tu gères La Loutre Rôliste. Comment en es-tu venu à créer une maison d’édition spécialisée ?

Après une vie passée sous le giron de l’Éducation Nationale, j’ai tout plaqué pour rendre réel un vieux rêve de Loutron… Baigné dans l’imaginaire et étant depuis toujours débordant d’idées, j’ai eu envie de faire partager ma passion du jeu de rôle et de faire jouer les autres. Je le faisais déjà au travers des parties que je maîtrisais, mais ce n’était pas suffisant. L’édition allait répondre à mes envies. J’ai donc fondé en 2014 La Loutre Rôliste et j’ai réalisé mon rêve. 

Les univers édités par La Loutre Rôliste sont assez originaux, entre Blacksad, Petits Détectives de Monstres et La Porte d’Ishtar. Comment choisis-tu les projets et thématiques de tes jeux de rôle ?

Pour faire simple, je suis quelqu’un de très instinctif. Normal vu ma nature de Loutre. Dès que j’accroche de prime abord à un jeu, je commence par m’intéresser à l’univers proposé et à ses potentialités. Est-ce que cela a éveillé mon imagination et me fait vibrer ? Est-ce que les autres rôlistes ressentiront les mêmes choses ? En termes d’aventures, est-ce que le jeu propose suffisamment d’ouverture ? Qu’est-ce qui fait sa particularité ? Ensuite, je m’intéresse à la manière dont c’est écrit. Un bon univers ne peut fonctionner que si les textes sont écrits sur la même longueur d’onde que l’univers. De formation littéraire et historien, j’attache une importance capitale à l’écriture. Il faut qu’elle soit évocatrice, permette d’entrer dans l’ambiance. Enfin, je regarde les règles et là, on est dans le technique. Ma méthode vaut pour les jeux de rôle sous licence comme pour les créations originales qui se développent dans l’ombre. Je précise aussi que je suis très ouvert d’esprit et je ne m’arrête pas à la première impression. 

Peux-tu expliquer le boulot d’un éditeur ?

Du début d’un projet à la fin, je supervise toutes les étapes éditoriales et comme La Loutre Rôliste est une toute petite maison d’édition et que nous avons à cœur la qualité de nos produits, je mets 100% la papatte à la pâte comme on dit chez nous. Et il y a toute la communication à gérer, les négociations de contrats, la relation clientèle, la relation aux professionnels (imprimeurs, distributeurs, boutiques, etc.), les envois, les animations… enfin bref, c’est un boulot de dingue. Mais j’aime ça. Je suis une Loutre folle. 

Parlons un peu d’actualité. Actuellement, le financement de la Porte d’Ishtar est un succès ! Peux-tu nous parler du jeu ?

Oui, c’est un succès ! Nous avons dépassé les 150% et ce n’est pas fini ! Vous avez jusqu’à lundi pour contribuer ici : https://fr.ulule.com/la-porte-dishtar-jeu-de-role/ . Après, nous lancerons la précommande pour les retardataires sur notre site (https://www.laloutreroliste.com/store/), mais attention : chaque produit sera séparé et les PDF ne seront plus offerts !

La Porte d’Ishtar est un jeu de rôle proposant de vivre des aventures épiques dans le monde de Kishar, dans un décor antique post-sumérien digne des plus grandes œuvres de Sword & Sorcery. La Porte d’Ishtar se déroule dans un monde fantastique antique, qui s’inspire des légendes et de la mythologie du Proche-Orient, plus précisément de l’ancienne Mésopotamie (Sumer), berceau de la civilisation et de l’écriture. Une ambiance sumérienne teintée de fantastique, de sorcellerie, d’horreur et d’exploits mythiques. Je précise pour les grands fans de cette période historique que nous sommes bien après Gilgamesh qui est un être respecté et légendaire ! Le contexte de La Porte d’Ishtar a des fondements historiques, fondements sur lesquels le fantastique a été ajouté pour se mêler à la perfection à la réalité historique. Sargon, Akkad et la Porte d’Ishtar sont des réalités historiques ! 

C’est un jeu espagnol à l’origine. Le filon a l’air bon là-bas ! La version originale est très en avance ? Va-t-on voir l’ensemble de la gamme suivre ultérieurement ?

Un scénario est sorti récemment en Espagne chez mon bien aimé confrère Rodrigo Garcia Carmona qui dirige les éditions Other Selves. La Loutre Rôliste éditera tous les scénarios parus à ce jour et ceux à venir, bien entendu ! Si tout ce passe comme prévu, l’intégralité de la gamme actuelle devrait être disponible avant fin 2022. Cela débutera avec la livraison du financement en février 2022.

Quelles sont les possibilités de jeu, dans La Porte d’Ishtar ? Qui (ou quoi) peut-on incarner, nous joueurs ?

Les possibilités d’aventures sont infinies et les thèmes innombrables. Explorations, intrigues, politique, horreur, combats épiques, histoires personnelles et sorcellerie ne sont que quelques exemples des thèmes d’aventure. Le monde de Kishar est un monde en mouvement dans lequel chaque action a des conséquences. En forgeant leur destinée, les personnages vont changer le destin de tout un monde ! Depuis l’ouverture de la Porte d’Ishtar, les vents du changement se sont levés et les personnages les accompagnent ! 

Les joueurs et joueuses auront le choix entre six races et cultures. Ils pourront être des Awilu, des Mushkenu, des Wardu, des Uridimmu, des Cimmériens ou des commerçants d’Assur. Ils auront un choix de profession vaste et non exhaustif qui déterminera leurs domaines d’expertise et des traits de caractère qui affineront leur personnalité. On attachera de l’importance à leurs traits de caractère, aux relations dans le groupe de personnages, aux objectifs à court et long terme, à leur devise. Le système de jeu, appelé Moteur des Émotions, fait la part belle à des capacités appelées Passion et Détermination, qui serviront à réaliser de grands exploits. Et c’est tout le fond du système de règles : simple, intuitif et faisant appel à l’investissement des joueurs et des joueuses. Le but est de créer et de jouer des personnages profonds, uniques et destinés à devenir des légendes.

La mythologie sumérienne et consorts sont souvent des épopées épiques. Du coup, dans le jeu de rôle, les joueurs seront-ils à la hauteur de ces histoires de légendes ? Sommes-nous des êtres ayant une destinée hors du commun ? Ou un Monsieur tout le monde ?

Le fait de partir à l’aventure, de prendre son destin en main est déjà, dans le monde La Porte d’Ishtar, un défi seulement relevé par les plus fous ou les plus inconscients. Mis à part les mercenaires, messagers, nomades, marchands ou quelques autres professions impliquant des déplacements sur de longues distances, rares sont celles et ceux qui osent partir sur les routes. Les personnages sont donc des individus au caractère très marqué. Dans La Porte d’Ishtar, leurs aventures les mèneront à forger eux-mêmes leur destin ! Ils sont déjà des héros en puissance, à eux de l’être en actes et de devenir des légendes. La Porte d’Ishtar s’inscrit dans la tendance Sword & Sorcery et de fait, même si au départ ils peuvent sembler lambda, les personnages ont vocation à devenir des héros et des héroïnes dont le nom traversera les siècles et s’inscrira dans la Légende.

Quelle est la suite de tes projets ?

Les projets ? Un recueil de scénarios inédits pour STALKER – Le Jeu de Rôle, made in Loutre, avec de talentueux « Otters » français. Et puis de belles surprises pour les jeunes rôlistes… et le reste est pour l’instant confidentiel ! 

Merci d’avoir répondu à mes petites questions. J’ai une petite question bonus de curieux : à quoi joues-tu, toi ? 😊

Merci à vous ! Le café au poisson était pile-pwal !

Alors, je joue à mes jeux bien sûr, mais aussi à Warhammer, Star Wars, Donjons et Dragons 3.5/Pathfinder et plein d’autres encore… Tous les citer prendrait un temps fou ! Je me remets aussi aux jeux de plateaux ces derniers temps et j’aimerais me remettre à la figurine. 

Spread the love
Comments
Leave a reply

You must log in to post a comment

Fonts by Google Fonts. Icons by Fontello. Full Credits here »