Le chemin qui mène à la Terre du Milieu s’est ouvert.

by McDarsh on 24 mars 2022

Free League Publishing a sorti ce 22 mars la nouvelle édition du jeu de rôle basé sur l’œuvre de JRR Tolkien, le Seigneur des Anneaux. Nommé « The One Ring », le jeu a été publié en partenariat avec Sophisticated Games.

Cette nouvelle édition de The One Ring RP, conçue par Francesco Nepitello, est devenue le plus gros succès de tous les temps sur Kickstarter lorsque le financement s’est achevé avec pas moins de 2 millions de dollars récoltés.

Cette sortie comprend :

  • Le livre de base « The One Ring RPG »
  • The One Ring – Starter Set
  • The One Ring – Écran de jeu
  • Le Compendium de Rivendell (Fondcombe)
  • Un set de dés dédié

Avec The One Ring™, la Terre du Milieu est à vous pour l’explorer – vous parcourrez le pays à la recherche d’indices sur le retour de l’Ombre, et aurez la chance de jouer un rôle dans la lutte contre l’Ennemi….

Sorti pour la première fois en 2011, le jeu, dont la conception a été primée, a été salué comme la meilleure tentative à ce jour de transposer la Terre du Milieu sur une table de jeu.

L’histoire nous place en l’an 295 du Troisième Âge, environ 20 ans après le retour de Bilbo dans le Comté, alors que l’Ombre revient petit à petit. Des rumeurs circulent de choses étranges se produisent en dehors des frontières civilisées. Certaines personnes arrivent à comprendre ce que cachent ses rumeurs et se mettent en branle pour découvrir l’étendue de cette vérité. Les joueurs en font partie et partent sur les routes, en quête de réponse et d’aventures.

L’action se place dans les Terres Solitaires d’Eriador, à l’ouest des Monts Brumeux, région où repose l’Anneau Unique, où Isildur l’a perdu et où Sméagol l’a récupéré, il y a quelques dizaines d’années. Mais la rumeur dit que l’anneau est toujours perdu, dans cette région.

En attendant une éventuelle traduction francophone, n’hésitez pas à y jeter un œil.

Spread the love
Comments
Leave a reply

You must log in to post a comment

Fonts by Google Fonts. Icons by Fontello. Full Credits here »